Baccalauréat Professionnel Métiers de l’Hôtellerie-Restauration

Présentation de la formation

Le Bac professionnel hôtellerie-restauration est une formation en 3 ans durant laquelle on découvre deux valences en classe de seconde (cuisine et service), puis on se spécialise dans l’une d’entre elle en classe de 1ère et terminale.

S’inscrire en baccalauréat professionnel

On peut y rentrer après la classe de troisième (ou après avoir réalisé un CAP en fonction des places disponibles)

Il faut en parler avec son CPE ou avec Psychologue de l’Education Nationale (au CIO ou dans son établissement) pour qu’ils vous inscrivent sur la plateforme AFFELNET. Cette plateforme affecte les élèves dans les différents établissements en fonction de leurs vœux.

En classe de Troisième, on peut gagner des points pour avoir plus de chances d’obtenir son vœu préféré en montrant qu’on est motivé grâce à :

  • Un mini-stage : une immersion avec une classe de seconde pendant une journée (en Travaux Pratiques notamment) pour voir et comprendre ce que l’on fait en seconde
  • Un pass pro : c’est un entretien que l’on passe avec deux enseignants d’un établissement hôtelier pour expliquer ce qui nous intéresse dans l’hôtellerie, nos connaissances sur la filière et pour exposer nos motivations.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter un CPE de l’établissement, Mme Pierre (celine.pierre@ac-creteil.fr ou par téléphone 01 56 21 01 15) ou M. Herry (pascal.herry@ac-paris.fr ou par téléphone 01 56 21 01 16).

Contenu de la formation

Le bac professionnel est axé sur l’apprentissage des métiers de la restauration traditionnelle. On est spécialisé dans une valence, cuisine ou commercialisation et service en restauration et on devient un professionnel de notre spécialité.

L’emploi du temps comprend :

  • Des matières générales : mathématiques, français, histoire-géographie, anglais, EPS, espagnol (si on souhaite faire une deuxième langue, indispensable pour la poursuite d’études en BTS)
  • Des matières appliquées à l’hôtellerie : arts appliqués, sciences appliqués, gestion, prévention santé et environnement (PSE) et des matières en co-intervention avec un enseignant d’une matière professionnelle et un enseignant d’une matière générale
  • Des matières spécialisées dans l’hôtellerie : technologie de spécialité (ce sont des cours théoriques pour être plus performant en TP), la PPAE (Pratique Professionnelle en Atelier Expérimental), les TP (Travaux Pratiques)

L’enseignement professionnel occupe un peu plus de la moitié de l’emploi du temps.

Une formation pratique

En travaux pratiques (TP), on s’entraîne à préparer des plats pour les restaurants d’application si on est en cuisine ou on s’entraîne à servir les clients du restaurant si on a choisi services et commercialisation. On est placé en situation professionnelle chaque semaine dans la valence choisie, ce qui permet d’acquérir les gestes professionnels.

  • En service et commercialisation en restauration, on apprend entre autre à servir des clients, préparer et servir des boissons, mettre en valeur les produits servis, être à l’écoute des clients pour qu’ils passent le meilleur moment possible, réaliser des mises en place, gérer une équipe.
  • En cuisine on apprend entre autre à découper les produits, réaliser des sauces, des plats, des desserts,  à travailler avec l’équipe des serveurs, contrôler l’hygiène de la production, dresser.

La formation comprend des stages obligatoire en entreprise, en seconde, en première et en terminale. Sur les trois années, l’élève réalisera 22 semaines de stage dans de beaux établissements. Cela permet d’être immergé dans la profession, mieux comprendre le métier et appliquer ce que l’on apprend à l’école.

Les débouchés de la formation

Comme son nom l’indique, la finalité de cette formation est professionnelle. On sort de cette formation en étant prêt, qualifié pour entrer dans le monde professionnel.

  • La première possibilité après un bac professionnel est donc d’aller directement travailler en entreprise.
  • Si on souhaite poursuivre des études, il existe plusieurs possibilités :
    • Les mentions complémentaires : ce sont des formations en un an qui permettent de se spécialiser dans un domaine en lien avec son diplôme. Le lycée propose trois MC, ouvertes notamment aux bacheliers professionnels : cuisinier de dessert en restaurant, employé-traiteur, accueil-réception.
    • Un BTS MHR : mais attention, cette formation nécessite un travail personnel très approfondi et les élèves issus de bac professionnel se retrouvent souvent en difficulté en début de formation. Seuls les plus aguerris parviennent à obtenir le diplôme.

Pour résumer, le bac professionnel se suffit à lui-même pour aller travailler et être embauché à la suite de ses études. Des poursuites d’études sont possibles. Les mentions sont les plus adaptées pour avoir une corde professionnelle supplémentaire à son arc. Une poursuite d’étude en BTS est possible pour les élèves le plus en réussite dans l’ensemble des matières.